pensez à venir réserver vos avatars dans le bottin, car ils ne vous
sont pas réservés à l'inscription. rappel : les réservations ne durent que 4 jours.
merci de favoriser les amsaseum et les horangi

Partagez | 
 

 ♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
shout out to

avatar

새 ✧ un jour ailleurs
PROFIL
♡ avatar : jung hot yeon.
♡ messages : 88
♡ occupations : cyber fantasme du genre humain la nuit, jeune bibliothécaire un peu rêveuse le jour. et puis enfant absente le reste du temps.
♡ côté coeur : cœur fatigué de battre qui s'ennuie de reira et de son innocence, qui se serre de revoir nao, qui s'offre trop souvent aux inconnus croisés dans la rue pour parfois seulement une nuit.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: ♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡   Jeu 18 Aoû - 18:36



kang nova
featuring jung ho yeon
“ bohemian rhapsody ”

nom prénom △ kang, ça s'fond dans la masse, c'est pas original, c'est banal. puis nova. parce que sa mère voulait pas l'appeler comme les autres, parce que sa mère aimait les étoiles et parce que supernova. âge  △ vingt et un ans qu'elle erre dans les ruelles séoulites, nova, vingt et un ans qu'elle se demande si sa vie a un putain de sens. lieu et date de naissance △ les draps blancs de l'hôpital le plus proche, celui de séoul, le grand, celui que sa mère espérait pourtant jamais voir de si près c'était le seize avril d'il y a vingt et un ans. origines △ enfant de l'asie, qu'elle se dit nova. elle sait pas trop, en fait. on lui a dit que son père était vietnamien ; sa mère, elle, elle a juré qu'il était rien. nationalité △ les papiers disent sud-coréenne. emploi/étude △ cyber babe, les gens disent. nova elle fait frémir les cœurs et les corps derrière sa webcam, à danser sur une musique sans paroles, à se dévêtir sans jamais montrer son visage. elle aurait aimé étudier la littérature mais maman n'a jamais trouvé l'argent. alors nova joue les grandes à l'écran chaque soir à vingt-deux heures et le reste du temps, elle est assise au grand bureau de la bibliothèque, rêveuse, à s'imaginer un autre monde que le sien pendant que les gens qui veulent emprunter un livre s'impatientent face à elle.  statut matrimonial △ écœurée. blessée par ses sentiments, écorchée vive, là, juste à l'endroit où c'est censé battre. et ça ne fait que saigner à en déborder. orientation sexuelle △ elle regarde les hommes, nova, les laisse la toucher, aime ça parfois. mais le fond de son cœur s'est offert à une femme, avant ça. elle ne sait pas, elle ne veut pas savoir. l'interdit est toujours plus beau mais la normalité lui fait parfois envie.  groupe △ sae.

1. survey ; picture perfect

Ton groupe sanguin ? ab+. Crois-tu aux soulmates ? pas vraiment. parce que la mienne s'est envolée. Ton dernier message envoyé ? tu me fais chier. mais c'était affectueux. Ton dernier tweet ? twitter ne m'a jamais eue. Ton dernier message reçu ? t'es pas marrante. et c'était parce que j'avais refusé de me trimbaler dans la rue habillée en bob l'éponge. Fréquentes-tu les raves du club YZ ? quelques fois, quand les filles me harcèlent pour y aller et que je finis par céder. Ressens-tu les bouleversements de culture ? Es-tu toi-même un « partisan » de ces changements ? je les ai toujours ressentis ; on peut pas dire que ma mère ait été un modèle culturel avec sa sale manie à crier partout qu'elle était divorcée, indépendante, qu'elle fumait et baisait quand elle voulait. mais je m'en fous, tu sais. tout finit par changer et 'y a pas besoin d'être pour ou contre.


2. chinese portrait ; if you were...

si tu étais un mot ? vide. un adjectif ? étrange.  un verbe ? aimer. un super-héros ? je préfère les méchants. un vêtement ? un blouson. un objet ? un livre. une heure de la journée ? minuit. une erreur de jeunesse ? la fois où j'ai dit à nao que je l'aimais. un défaut ? la fierté. une qualité ? la tendresse. un vœu ? revenir en arrière. une odeur ? l'adoucissant. un des 7 péchés capitaux ? la colère. un des cinq sens ? le touché. un signe du zodiaque ? bélier.  un super pouvoir ? ne rien ressentir.


Code:
<truc1>jung ho yeon ✧</truc1> <i>kang nova</i>

tessa (zuzco)
je suis émotion pcq j'ai trouvé le fo parfait pour ressortir un vieux perso que j'aime à mourir, love  
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

새 ✧ un jour ailleurs
PROFIL
♡ avatar : jung hot yeon.
♡ messages : 88
♡ occupations : cyber fantasme du genre humain la nuit, jeune bibliothécaire un peu rêveuse le jour. et puis enfant absente le reste du temps.
♡ côté coeur : cœur fatigué de battre qui s'ennuie de reira et de son innocence, qui se serre de revoir nao, qui s'offre trop souvent aux inconnus croisés dans la rue pour parfois seulement une nuit.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡   Jeu 18 Aoû - 18:37



sad girls club
“ where we cry poetic tears ”


3. behavior ; in front of the mirror

ennuyée ♡ sarcastique ♡ fataliste ♡ égoïste ♡ excessive ♡ tendre ♡ sensible ♡ arrogante ♡ secrète ♡ râleuse ♡ têtue ♡ fière ♡ crue ♡ peu confiante ♡ farouche ♡ utopiste ♡ lâche ♡ insolente ♡ appliquée ♡  maniaque ♡ polie ♡ opportuniste ♡ insatisfaite ♡ calme ♡ rabat-joie ♡ perdue  ♡ douce ♡ soucieuse ♡ espiègle ♡ blessante ♡ individualiste ♡ rancunière ♡ ingénieuse ♡ mélancolique ♡ protectrice.

nova c'est une poupée qu'on a fragilisée. une poupée qu'on a fragilisée au point de la casser, de la briser en mille morceaux. nova c'est des sourires qui rendent tristes, c'est un rire qui sonne faux. nova c'est un trou béant, noir, qui n'aspire qu'à se refermer. nova c'est des mots acerbes, des mots qui font mal. nova c'est l'insolence qui agace, le jeu dangereux. nova c'est la lionne peureuse, méfiante, celle que t'aimerais caresser mais qui se laisse pas faire. nova c'est la douceur, la tendresse qui s'oublie. c'est l'envie d'aimer dépassée par la volonté de haïr, c'est la désillusion qui sait plus trop où se mettre depuis qu'elle partage son trône bancal avec l'utopie malsaine. nova c'est l'égoïsme incompris, les regards désabusés. nova c'est l'ennui, c'est la sensibilité attachante et magnifique qui se fait bouffer par le fatalisme et l'envie de blesser, de faire mal. nova c'est l'amour qui sait pas comment s'exprimer.


4. story ; behind the curtains


you don't know the half of the absuse

HIER MATIN ++ « Maman, tu peux m’aider, j’arrive pas ! », se plaint la gamine qui sautille, les bras en l’air pour essayer d’atteindre le placard trop haut pour son mètre trente-deux, des paquets de biscuits dans les bras. Un rire lui répond, un rire doux, celui qu’elle aime tant et qui la fait sourire. Mais elle fait la moue, boudeuse. « C’est pas drôle… » Et elle gonfle les joues mais retrouve vite son sourire-lumière quand les bras de la jeune femme viennent l’entourer pour la porter jusqu’à sa cible. Elle range les paquets un par un, Nova, du plus grand au plus petit parce que si c’est pas comme ça, ça lui va pas. « T’es pas obligée de la ranger dans un ordre précis tu sais… » Encore un rire. Et elle sourit, Nova, hausse les épaules alors qu’on la fait redescendre sur Terre. « Oui mais j’aime pas sinon… » La main douce et fine se glisse dans ses mèches anarchiques, y foutant un bordel monstre. « T’as pas intérêt à devenir trop maniaque, toi, ça va pas me plaire. » Et Nova croit pendant une seconde qu’elle est sérieuse, sa mère, mais le sourire qui vient fendre ses lèvres rouges la rassure et la môme tire la langue. « C’est pas poli de tirer la langue, mademoiselle… » Une pichenette effleure le bout de son nez et Nova ferme les yeux brusquement comme un chaton. Elle déteste ça. Alors elle passe ses doigts à l’endroit faussement blessé en fronçant les sourcils et sa bouche d’enfant s’ouvre pour crier encore mais un bruit sourd dans l’appartement d’à côté la freine dans son élan de rébellion. Elle tourne la tête, la gamine, regarde sa mère puis le mur. ]b]« C’est quoi ? »[/b] La jeune femme hausse les épaules, sa bouche se plissant dans une moue unique n’appartenant qu’à elle. « C’est vide à côté t’a dit pourtant… est-ce que c’est un fantôme ? », elle demande précipitamment, effrayée. « Hm… Peut-être, qui sait… » Un cri étouffé. « Et il est là pour t’embêter… Il va venir la nuit et… » Deux hurlements. Celui de sa mère qui se jette sur elle en riant, celui de Nova qu’a bien cru mourir de peur. Mais elle rit. Puis on la relève et on prend sa main, tout doucement. « Allez viens princesse, le concierge m’a dit que l’appartement avait été loué… ça doit être les nouveaux, on va aller les saluer. Et ils ont sûrement besoin d’aide d’ailleurs… » Alors elles quittent leur modeste appartement pour se pointer sur le palier d’à côté. C’est Nova qui frappe de son poing minuscule contre le bois usé de la porte grande ouverte, timide et presque cachée derrière sa mère drapée dans son long gilet de maille. On se retourne vers elles et des sourires s’échangent, des regards curieux aussi. Nova elle fixe l’autre gamine, la main maintenant accrochée à la poignée de la porte. Elle lui sourit pas mais le fond de ses prunelles pétillent. « Ahem… bonjour, on vit juste à côté alors j’ai trouvé que venir se présenter n’était pas une mauvaise idée. », fait sa mère, souriante comme au tout premier jour. Elle pousse un peu Nova, la paume de sa main contre l’arrière de son crâne. « Je suis Jo Mei et voici Nova, ma fille, ravie de vous rencontrer, l’immeuble manquait de jeunesse. » Et on rit un peu puis on se présente à elles et les deux femmes commencent vite à discuter de tout et de rien, de leur vie, de l’absence de mari qui les fait pas plus frémir que ça parce qu’elles se crient toutes deux indépendantes alors qu’elles portent des cartons par trois sur leurs maigres bras. Et Nova est assise en tailleur dans la chambre de la fillette, les mains qui fouillent un carton sur lequel est dessiné un smiley qui sourit, les yeux en croissant de lune, et où il est écrit un peu maladroitement Nao. « ‘Faudra que tu viennes jouer à la maison Nova ! », elle s’empresse de lui dire, Nao, le visage tout près du sien. Et Nova elle hoche la tête, un sourire sur le coin des lèvres.

HIER SOIR ++ Encore la même chambre. Celle de Nao. Sauf que les jouets ont disparus, que le rose sur les murs s’estompe pour devenir sale et blanc. Cette chambre c’est comme sa nouvelle maison depuis qu’y a plus personne qui l’attend chez elle, Nova. Depuis qu’son seul repère s’est fait la malle sans la prévenir du jour au lendemain, crevée dans une course de voiture à deux balles qu’a mal tourné. Elle souffle, Nova, alors que son regard accroche l’anneau argenté qui tourne entre ses doigts. Elle a envie de pleurer. Et alors on vient se glisser contre elle, on la serre, on la réchauffe un peu. On passe une main dans ses cheveux châtains, on embrasse sa tempe puis on murmure à son oreille quelque chose comme t’inquiètes pas Nova, je suis là. Et Nova elle explose. Sa tête, son cœur. Elle se blottit contre la silhouette qui s’accroche à la sienne, qui se mêle à la sienne. On dirait une enfant. Une pauvre gamine apeurée, perdue. Elle pose sa tête sur la poitrine de Nao, elle écoute son cœur battre comme un fou alors qu’elle se met à pleurer en silence. Nao elle caresse ses cheveux, elle caresse son dos, sur et sous son sweat shirt. Elle sent ses baisers sur le haut de sa tête, sur son front. « T’as l’droit de pleurer, te retiens pas… », on lui souffle. Et Nova elle renifle. Elle se fait pitié. Mais elle arrive pas à rester la fille forte qu’elle est devant tous les autres une fois qu’elle est seule avec Nao. Parce qu’avec elle, elle se laisse aller. Parce qu’elle est toujours plus vulnérable dans le creux de ses bras accueillant. Puis elle lui redresse la tête, Nao, l’oblige à se redresser un peu. Et les prunelles de Nova la fuient, au début, mais ses deux mains chaudes qui se posent sur ses joues trempées les ramènent vers les siennes, remplies d’étoiles, véritable repère cosmique où des météores livrent la plus grande des batailles. ‘Y a ses pouces qu’essuient ses larmes en de douces caresses et, comme un réflexe pour arrêter de se perdre dans ces orbes qui brillent de mille feux, Nova clôt ses paupières fatiguées et souffle un soupir tremblant dont elle est pas sûre de savoir la véritable signification. Mais elle a pas le temps de se poser la question ; la chaleur elle est sur ses lèvres maintenant. Et elle est douce, délicate. Elle veut pas la blesser ; elle veut la soigner. Et Nova elle rouvre ses yeux qu’une fois qu’elles se sont éloignées, les lèvres qui s’étirent maintenant en un sourire candide. « Tu sais quoi, Nova ? On va s’en aller, on va partir… toutes les deux. Rien que toi et moi, loin de tout ça, ok ? » Et elle aimerait lui dire non, Nova, à Nao qui lui semble si belle ce soir dans sa candeur éternelle, non parce qu’elles peuvent pas tout lâcher comme ça. Non parce qu’elle est pas la seule dans sa vie, pas la seule dans son cœur même si elle est plus sûre de rien. Mais elle attrape juste la mâchoire dans ses mains qui tremblent et dévorent les lèvres qui parlent trop ou pas assez en hochant la tête désespérément.

AUJOURD’HUI ++ son doigt presse le bouton du petit poste de radio qu’elles ont volé à la voisine, la nuit dernière, alors qu’elles avaient soudainement eu envie de faire l’amour sur du queen. Ce soir-là il y avait même eu un homme avec elles ; fantasme de Nao dont Nova rit toujours. Le fils de la gardienne, choisit par Nao parce qu’elle avait des exigences et parce que Nova, elle, s’était perdue dans son embarras avant de s’en défaire en même temps que ses fringues l’avaient quittée, aidées par deux paires de mains qui avaient effleuré sa peau jusqu’à la brûler de leurs passages répétitifs et de plus en plus pressés. Elle secoue la tête alors qu’elle s’assoit devant l’ordinateur ouvert sur une page d’un site web très connu par les hommes et les femmes qui souhaitent passer du bon temps sans bouger leur cul de leur canapé et dont elle allume la webcam. L’hôte est entré, affiche l’écran en italique et en gras. Et alors la quelque dizaine de voyeurs présents s’affolent. Vite, dépêche-toi. Elle sourit. Ils sont toujours impatients. Elle se lève du fauteuil en faux cuir qu’elle pousse hors du champ de la caméra d’un coup de pied habile, se penche pour écrire. Dites-moi ce que vous voulez voir, ce soir… je suis toute à vous. Et la musique continue d’emplir la pièce, résonne sûrement assez fort pour que les voisins, un couple d’homosexuels, puissent imaginer les deux nanas perchées qui leur servent de voisines encore en train de fêter un truc à deux balles comme l’anniversaire de leur première partie de jambes en l’air dans des cabines d'essayage. Ces gars-là ont jamais pu les sentir. En même temps, ils sont déjà tombés sur Nova, seule à la maison, qui jouait de façon très peu innocente avec un flingue et devant un ordinateur (ils en avaient laissé tomber leur tarte à la citrouille parterre), alors elle leur en veut pas de les trouver bizarres. Déshabille-toi. Elle sourit, malicieuse, et se recule pour que tout soit visible. Tout sauf son visage. Et alors elle esquisse quelques pas de danse, fait rouler ses hanches, se perd dans son univers pendant que ses doigts montent et descendent sur son ventre, remontent le tissus clair de sa chemise en coton trop lâche pour elle. Et ça dure longtemps. Jusqu’à ce que les boutons soient défaits lentement, jusqu’à ce que ses épaules se dénudent, que son dos apparaisse et que tout ce qu’il reste sur son corps ne soit qu’une culotte toute spécialement enfantine à la demande d’un spectateur qui ne cesse de spamer l’écran de baby girl à n’en plus finir. Mais avant que l’heure ne se termine, une main brusque ferme l’écran du petit pc et Nova soupire bruyamment alors qu’elle remet sa chemise sur ses épaules sans pour autant la fermer. « Je t’ai dit d’arrêter ça Nova, c’est quoi que t’as pas compris là-dedans ? », elle lui crache, mauvaise. Jalouse à en crever. Et elle a pris la mauvaise habitude de s’en amuser, Nova. Alors elle se mordille la lèvre inférieure en se rapprochant, glisse sa main dans la poche arrière du jean de la nippone pour en tirer un briquet qui lui sert à allumer la cigarette qu’elle a coincée entre ses lèvres. « Et je t’ai dit que j’en avais pas envie, c’est quoi que t’as pas compris là-dedans ? » Et d’une démarche impériale elle s’installe sur le bord du balcon, à peine vêtue. Elle s’en fout, ‘y a que des vieux et les homos d’à côté. Puis elle aime bien choquer, c’est pour ça qu’elle salue le quinquagénaire d’en face qui la regarde à travers ses rideaux, elle et sa culotte rose un peu ridicule. Elle sent le regard de Nao qui lui brûle la nuque mais décide de l’ignorer. Son métier est toujours un sujet de dispute. Et plus le temps passe, plus elles sont violentes et moins Nova a envie de se prendre la tête à essayer d’argumenter vainement. « Tu te fous de ma gueule ? » Elle se retourne pas, elle crache la fumée en soufflant une fois de plus. « On s’est pris la tête par rapport à ça des millions de fois ; le sujet est clôt, j’arrêterai pas. » Et alors qu’elle s’imagine déjà Nao péter un câble et saouler tout l’immeuble, ‘y a juste un rire désabusé qui vient gêner ses tympans. « Très bien, j’me casse. » Et elle a pas le temps de lui demander si c’est une blague que la porte claque et la fait sursauter.

DEMAIN ++ retour à Séoul, Busan n’est plus qu’un souvenir. Nao n’est plus qu’un souvenir. Et il est terrible, celui-là. Parce qu’il lui colle à la peau, parce qu’il lui colle à l’âme. Mais Nova elle veut continuer de croire qu’elle l’a oublié, le terrible souvenir, alors elle vit sa vie avec un peu plus d’intensité qu’avant. Pourtant ‘y a c’trou béant dans sa poitrine qui l’empêche quelques fois de respirer, c’trou béant qui la ternie, qui la change. C’est plus pareil sans Nao. Quelques fois c’est mieux, d’autres pire. C’est mieux parce qu’y a plus personne pour lui hurler dessus le soir, plus personne pour la pousser dans ses derniers retranchements, plus personne pour l’abîmer à cause de leurs conneries innombrables. Mais c’est pire parce qu’elle se sent vide, elle se sent plus elle-même. C’est pire parce que maintenant, elle a besoin de se sentir vivante. Et pour se sentir vivante elle fait n’importe quoi. C’est pire parce qu’elle lui manque. Mais Nova elle essaye de se persuader que le pire c’est dans sa tête et qu’autour d’elle ‘y a que du mieux. ‘Y a les filles, aussi, pour l’aider à tenir debout. Elles le savent pas, ces gamines, mais elles sont sa dose d’oxygène. Et ‘y a tout le reste aussi. Elle en voulait plus de Séoul, Nova. C’est pour ça qu’elles avaient pris la voiture de la mère de Nao pour rejoindre Busan. Elle s’était sentie bien là-bas, toute seule avec Nao, dans leur bulle, dans leur monde. Puis un an avait suffit à la faire exploser, la bulle, et elles s’étaient cassé la gueule. Elle était partie, Nao. Elle sait pas où. Et Nova elle s’était dit qu’elle lui donnerait des nouvelles, qu’elle reviendrait. Mais un an de plus était passé et le téléphone n’avait jamais sonné. Alors Nova elle a plus voulu de Busan et elle est retournée voir Séoul. Elle aimerait la revoir, Nao. Juste pour lui montrer comme elle lui en veut, juste pour qu’elle sache combien elle a pu avoir mal. Mais en même temps elle aimerait qu’elle fasse plus jamais partie de sa vie. Ou peut-être que si, elle sait plus. Elle soupire ; rien n’a de sens.



Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

✧ échec et mat
PROFIL
♡ avatar : dean (luv de ma vie)
♡ messages : 43
♡ occupations : dealer de la coke, de l'héroïne et du cannabis pour avoir de la thune. parce qu'il faut bien vivre et que la fin justifie les moyens. quand t'es pas occupé à te foutre en l'air en solo, tu es avec ton éternel second : jaehwa
♡ côté coeur : en dessous de la ceinture parce qu'il y a deux ans le truc vers la poitrine il a disparu
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡   Jeu 18 Aoû - 18:41

tessa:
 

t'es grv douce en tout cas
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

암사슴 ✧ à fleur de peau
PROFIL
♡ avatar : jeon jungkook le bo.
♡ messages : 467
♡ âge : 20
♡ occupations : strip teaser ✧ une seule ambition, les rendre fous. lire le désir dans leurs yeux comme à livre ouvert à chaque déhanché, chaque vêtement retiré. être caressé par des compliments susurrés. tout ça, que pour une éphémère soirée.
♡ côté coeur : en pièces, éparpillé.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡   Jeu 18 Aoû - 18:52

la beauté popopo trop la joie que tu puisses la ressortir
la bienvenue à toi ma douce, et bon courage pour tout ça
Viens nous voir si tu as besoin

_________________
j'ai la romance dans le cœur
et la tragédie dans l'âme✨

Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

새 ✧ un jour ailleurs
PROFIL
♡ avatar : yoshida sayo.
♡ messages : 480
♡ occupations : embrase ses traits de ton charbon abusé, recourbe ses seins et ses hanches, récolte l'iridescence de son regard, raccroche les étoiles à sa figure fatiguée...réclame la liqueur, salvatrice de tes maux, à son oreille indifférente.
♡ côté coeur : hantée, possédée par l'amour même de l'amour...et elle court, se jette, dans les bras de tous ceux qui sont capables d’essouffler le vent de ses poumons.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡   Jeu 18 Aoû - 19:01

ok comme ton tout envoie grave du pâté je suis in love


bienvenue par ici et bonne chance pour la suite de ta fichette ! merci de faire partie de l'aventure et j'espère que tu te plairas parmi nous ! si jamais n'hésites pas à contacter un membre du staff
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

새 ✧ un jour ailleurs
PROFIL
♡ avatar : jung hot yeon.
♡ messages : 88
♡ occupations : cyber fantasme du genre humain la nuit, jeune bibliothécaire un peu rêveuse le jour. et puis enfant absente le reste du temps.
♡ côté coeur : cœur fatigué de battre qui s'ennuie de reira et de son innocence, qui se serre de revoir nao, qui s'offre trop souvent aux inconnus croisés dans la rue pour parfois seulement une nuit.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡   Jeu 18 Aoû - 19:10

+ jaewoo roh dean
amen:
 

+ loann merci beaucoup (j'avoue que oui, je suis joie là), j'hésiterai pas une seule seconde

+ seira ptn sayo j'étais pas prête là mon kokoro va craquer DD: mooooh merci, t'es trop mignonne
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

새 ✧ un jour ailleurs
PROFIL
♡ avatar : yoshida sayo.
♡ messages : 480
♡ occupations : embrase ses traits de ton charbon abusé, recourbe ses seins et ses hanches, récolte l'iridescence de son regard, raccroche les étoiles à sa figure fatiguée...réclame la liqueur, salvatrice de tes maux, à son oreille indifférente.
♡ côté coeur : hantée, possédée par l'amour même de l'amour...et elle court, se jette, dans les bras de tous ceux qui sont capables d’essouffler le vent de ses poumons.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡   Jeu 18 Aoû - 19:14

jspr y a pas que ton kokoro qui craque
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

새 ✧ un jour ailleurs
PROFIL
♡ avatar : jung hot yeon.
♡ messages : 88
♡ occupations : cyber fantasme du genre humain la nuit, jeune bibliothécaire un peu rêveuse le jour. et puis enfant absente le reste du temps.
♡ côté coeur : cœur fatigué de battre qui s'ennuie de reira et de son innocence, qui se serre de revoir nao, qui s'offre trop souvent aux inconnus croisés dans la rue pour parfois seulement une nuit.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡   Jeu 18 Aoû - 20:58

crois-moi tu veux pas savoir 'y a quoi d'autre qu'a craqué
(c'était la phrase la moins française du game et la plus sale de ma vie)
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

호랑이 ✧ à feu et à sang
PROFIL
♡ avatar : kim woo bin
♡ messages : 190
♡ occupations : bg professionnel, dans une grande entreprise. sinon dans des petites magouilles pour les détruire et venger sa mère.
♡ côté coeur : marié à une femme d'âge mûr, il baise(ra) son fils.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡   Ven 19 Aoû - 19:00


c tt mignon par ici
bienvenue à la douceur
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

✧ échec et mat
PROFIL
♡ avatar : the minki god
♡ messages : 110
♡ âge : 26
♡ occupations : trifouiller des intérieurs si tu vois ce que je veux dire.
♡ côté coeur : marié à mon scalpel. je possède loann aussi yolo.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡   Ven 19 Aoû - 19:07

j'suis trop choqué devant la perfection, j'étais amoureux du titre et je le suis aussi de ta demoiselle bienvenue parmi nous sinon.
Revenir en haut Aller en bas
shout out to


Contenu sponsorisé
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: ♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡   

Revenir en haut Aller en bas
 

♡ ALL MY FRIENDS ARE HEATHENS ♡

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» All my friends are heathens, take it slow... ☠ Dante Boogeyman
» all my friends are heathens take it slow (life and death brigade)
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SΞOULITES  ::  :: photographs :: les validés-