pensez à venir réserver vos avatars dans le bottin, car ils ne vous
sont pas réservés à l'inscription. rappel : les réservations ne durent que 4 jours.
merci de favoriser les amsaseum et les horangi

Partagez | 
 

 quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
shout out to

avatar

호랑이 ✧ à feu et à sang
PROFIL
♡ avatar : ryu jun yeol.
♡ messages : 271
♡ occupations : coursier, livreur de tout et n'importe quoi, du bénin au peu commun, jusqu'à l'illégal.
♡ côté coeur : néant fissuré.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons   Mer 17 Aoû - 21:13



im haneul
featuring ryu jun yeol
“ elle a les yeux revolvers mais moi j'ai des mitraillettes ”

nom prénom △ im haneul. c'est commun, ça passe inaperçu, ça valse entre les patronymes d'une populace déchaînée, ça se cogne aux similitudes, à cette banalité oppressante. et pourtant, le personnage est loin d'avoir été façonné dans l'insignifiance, dans une platitude grotesque. les disparités, les désaccords entre cette identité insipide et l'individu qu'il peint avec minutie.  âge  △ vingt huit ans que ça erre, que ça foule des pavés froissés par les semelles usagées. ça compte sur les doigts de la main, ça en demande trop, de phalanges, donc ça s'arrête dans le temps, ça ne voit pas les jours qui passent, les cycles qui dépérissent pour laisser les inédites occasions s'ancrer, être ignorées par celui aux crevasses aveuglées. lieu et date de naissance △ la rue, la même depuis la nuit des temps. séoul, la belle, l'exquise, la suprême, des quartiers qu'il a effleuré, qu'il a fréquenté, qui l'ont fait posé genoux à terre, paumes sur le bitume gondolé, vérolé. la capitale connue, reconnue, parfois débectée dans ses passades brumeuses et enténébrées. amourettes et fantaisies, le caprice gourmand et sensible de tous ces quatorze févriers passés seuls à se languir d'une attention nouvelle. origines △ au plus profond de la carcasse, ce sont ces racines coréennes qui le définissent. et pourtant, dans l'ignorance des moins curieux, on en oublie la séparation qui a conçu deux territoires que tout oppose désormais. le grand-père nord-coréen qui est passé entre les fers de barricades que l'on dit infranchissables, la marmaille dans les bras, la descendance à sauver d'une lobotomie infernale. nationalité △ sud-coréenne, les papiers l'indiquent depuis sa naissance et il n'a jamais été question d'altérer cette information-ci. c'est ce qu'il est, ce qu'il embrasse dans une étreinte invisible, patriote qui ne se montre pas, foutu rebelle qui trouve constamment à redire sur la communauté, société pestiférée. emploi/étude △ scolarité mise à terme il y a de nombreuses années, presque la décennie pour ne pas dire que le cap est d'ores et déjà franchi. aujourd'hui, coursier, ici et là sur l'ossature métallique, une bécane qu'il chevauche quotidiennement et qui lui procure la lasciveté de la désinvolture, de la liberté. il fait gronder le moteur quand la clé vient caresser sa loge, ronronnements qui excédent le voisinage dont il n'a que faire. il donne contre de l'argent, il tend ces paquets aux discrétions gardées, secrets funestes et malsains qui titillent sa curiosité. statut matrimonial △ solitaire, cœur célibataire et l'on a de cesse de lui dire que c'est pour le mieux. car l'amour déchire, car l'amour fracasse même le plus valeureux, même le plus effronté des hommes, car lui, haneul, il voit dans ses sensations, dans sa sensibilité, la fragilité à laquelle on peut sans peines s'attaquer. réminiscences d'un récit pas si lointain, fraîches cicatrices qui ne veulent s'estomper. orientation sexuelle △ bisexuel. les courbes féminines qui viennent à ses phalanges, hanches qui claquent. ongles qui scindent la peau d'une chair enivrante, bassins qu'il fracasse avec exaltation contre le sien. puis ces carrures masculines qui se fondent dans la sienne, le changement d'une routine perpétuelle, la touche qui le tire d'un las immuable. groupe △ 호랑이 ; horangi.

1. survey ; picture perfect

Ton groupe sanguin ? o-, paradoxal pour l'égocentrique qu'il est de devoir partager le vermillon le plus convoité. Crois-tu aux soulmates ? surtout aux stigmates qu'ils laissent sur l'épiderme, satanés blessures d'époques jouissives, jubilatoires mais odieuses dans son implacable finalité. Ton dernier message envoyé ? répondez-moi, madame pupute parce que le destinataire d'un colis ne lui répondait pas. et ça se dit professionnel dans le domaine de la livraison. Ton dernier tweet ? j'ai renversé l'une de mes exs avec ma moto, ce fut fort orgastique. mais ce qu'il faut noter, c'est qu'elle l'a amplement mérité. et oui, elle est encore en vie si ça intéresse quelqu'un dans l'auditoire. Ton dernier message reçu ? votre solde est de -300 000 KRW, ou comment faire comprendre qu'il est grand temps de penser économies et de se serrer la ceinture. Fréquentes-tu les raves du club YZ ? non, c'est un bon samaritain. et un menteur certifié. Ressens-tu les bouleversements de culture ? Es-tu toi-même un « partisan » de ces changements ? s'en fout comme jamais. chacun sa vie, chacun ses hobbies, tant que son air reste respirable, que ses routines ne sont pas ébranlées par le désastreux qui l'entoure, il hausse les épaules dans l'indifférence atonique et insensible.


2. chinese portrait ; if you were...

si tu étais un mot ? putain, c'est poétique et ça se faufile dans toutes les conversations sans grandes difficultés. un adjectif ? impulsif, de ce que l'on souffle entre les lippes malmenées.  un verbe ? libérer, des chaînes et des cordillères que l'on a trop longtemps laissé pendouiller à ses poignets. un super-héros ? plutôt un super-vilain à la kilgrave, la bonté, c'est pas quelque chose dont il sait instinctivement et spontanément faire preuve. un vêtement ? un boxer, c'est tout ce qu'il y a de plus confortable après le naturisme qu'il pratique à la maison. un objet ? un téléphone portable, l'indispensable, celui que l'on aime avoir près de soi, celui que l'on fait tournoyer entre ses doigts, que l'on tripote et que l'on chérit. une heure de la journée ? oiseau de nuit, plutôt à vivre quand les aiguilles stagnent à deux heures du matin, quand les lambdas sont plongés dans leur sommeil le plus profond et que la gangrène des quartiers se lève. une erreur de jeunesse ? l'amour aveugle, l'amour stupide, l'amour enfantin, celui à qui l'on peut tout donner dans la naïveté, candeur d'un homme qui laissa son cœur parler, sa raison s'étouffer. un défaut ? l'outrecuidance, il ne peut s'en empêcher. l'arrogance dans l'intonation, la voix qui brise à chaque mot énoncé avec une cuisance déstabilisante. une qualité ? l'empathie, quand bien même dissimulé dans l'esquisse de chair, elle est bel et bien présente, le secoue et le chamboule intérieurement alors que son expression reste stoïque. un vœu ? aucun. à quoi bon espérer, à quoi bon vouloir frôler le miracle alors sa définition même est que cela n'arrivera jamais ? une odeur ? un parfum de lancome, midnight rose. celui de la défunte qui hante son palpitant aux fêlures infinies. un des 7 péchés capitaux ? la luxure et ses divertissements. trop jeune pour s'en priver, trop vieux pour se soucier des regards que l'on peut aisément porter à son comportement. qu'importe les pensées d'autrui, il agit au grand damne des connaissances qui veulent garder un semblant de dignité. un des cinq sens ? le toucher, homme indiscret, fureteur, chercheur, curieux. il effleure, il caresse, il survole délicatement, frôle avec flottement, parfois agrippe brutalement. textures nouvelles, structures communes avec lesquelles il est familier, il découvre, il redécouvre. un signe du zodiaque ? taureau, ceux au caractère intenable, les butés, les irréfléchis, les déterminés. un super pouvoir ? celui de la persuasion, parce que c'est cool de dire à n'importe qui de faire des trucs humiliants.


Code:
<truc1>ryu jun yeol ✧</truc1> <i>im haneul</i>

stranger things
j'ai rien à dire. tu veux voir mon bâton télescopique ?    
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

호랑이 ✧ à feu et à sang
PROFIL
♡ avatar : ryu jun yeol.
♡ messages : 271
♡ occupations : coursier, livreur de tout et n'importe quoi, du bénin au peu commun, jusqu'à l'illégal.
♡ côté coeur : néant fissuré.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons   Mer 17 Aoû - 21:14



whispers in the night
“ tennessee whiskey ”


3. behavior ; in front of the mirror

Un paradoxe. Des facettes qui ne devraient pas pouvoir s'entendre, qui ne devraient pas pouvoir coexister dans un seul et même être-humain. Et pourtant, Haneul est cet individu que l'on ne peut suivre sans plisser les yeux, que l'on ne peut comprendre sans passer par des maux de tête qui feront perdre l'envie à tous et chacun d'apprendre, un temps soit peu, à le connaître. Il est de ceux que l'on craint, de ceux que l'on ne veut effleurer au risque de sentir le grenat se glacer aussitôt le regard croisé. Il est de ceux qui attirent l'inquisition, de ceux qui se sentent constamment observés. Paranoïa des sens, la valse des craintes qui enflamment les espérances. A quand la liberté, à quand la sensation de voir ses poignets libérés de cette étreinte suffocante. Haneul, persécuté, tiraillé, opprimé par le brouillard, par la pénombre, par ces silhouettes, mânes et imaginées, Chimériques mais tumultueuses, la peur au ventre. Quelle appréhension, que l'on demande ? Celle de voir le vermillon, écarlate et luisant, ruisseler d'une chair morcelée mais surtout familière. On ne distingue la compassion, on n'entrevoit la complaisance et la bienfaisance de sa clarté, voilée, obstruée. Le bien, il le ne fait pas et ni se met en travers de son chemin. Le mal, il le voit, il le goûte, il l'affectionne et s'anéantit dans les vices qu'il lui cède. Mais le mal, il se répand si bien et si rapidement, qu'il s'exhale, s'éparpille à d'autres et ce, à travers lui. Comme la gangrène, comme la névrose qui ronge et qui en demande, en redemande. Haneul, il s'en fiche des imperfections qui s'impriment en lui. Il s'en fiche, des dépravations, des lascivetés, des déshonneurs qui s'accrochent à son prénom. Mais jamais ô grand jamais ne pourra-t-il pardonner les individus qui corrodent ceux de sa chair et de son sang. Il lève le poings et ne le rabat qu'avec plus de fermeté, de ferveur et d'inhumanité. A chaud, les nerfs vifs et tendus, constamment, invariablement et sans relâche. Il défend les accusés à tort, se met en travers des injustices pour qu'elles ne deviennent que plus justes. Au yeux d'autrui, le bon samaritain à la personnalité impulsive, ingouvernable mais dont une once de malsain, d'immoral, de déplacé et de funeste, plane.


4. story ; behind the curtains

L'effluve caresse tes narines, douceur incomparable aux autres qui tentent vainement de l'imiter. Tu humes la senteur, tu frôles sa provenance dans une hésitation que tu ne reconnais pas. Tu n'es jamais titubant, incertain ou chancelant. Pourtant, tes phalanges font attention à chaque toucher qu'elles exercent sur la carcasse de chair, inerte. Seuls les gonflements du ventre et la chaleur humaine te prouvent qu'elle est envie, respiration saccadée qui peine à suivre le rythme que lui impose la survie. Un soupir, un énième s'échappe d'entre tes lippes que tu n'arrives plus à sceller. Tu l'observes, la naïveté que tu lis sur son faciès insensible, assoupi. Tu aimerais la réveiller, tu aimerais doucettement la secouer afin qu'elle puisse ouvrir ses paupières, fermées. Tu te résignes, tu sais qu'il est inutile de l'informer, tu es conscient qu'elle ne doit pas être de ceux qui peuvent potentiellement faire partie des dommages collatéraux. Jamais tu ne pourrais te pardonner la moindre écorchure sur le marbre de son épiderme, jamais tu ne pourrais supporter de voir son corps, abîmé et gâté par les poignes insensibles mais foudroyantes. Tu inspires profondément, ta gorge se noue. Ton index et ton majeur viennent corriger les quelques mèches de cheveux qui dissimulent sa figure, tu passes sur son front, ses pommettes rosies par le filet d'air provenant de la fenêtre entrouverte, descendant au niveau de sa mâchoire taillée dans une sensualité qui ne peut laisser indifférent. Ses lèvres, gercées et teintées d'un incarnat sombre, que tu côtoies le temps d'un instant, ses clavicules sculptées, forgées soigneusement, un dernier tracer avec l'index, le creux d'une poitrine à peine camouflée. Tu te lèves, un pas en arrière, un autre et ainsi de suite jusqu'à atteindre la porte d'entrée. Veste sur le dos, clés de moto en main, c'est tout ce dont tu as réellement besoin. Tu ne dis pas adieu, tu n'es pas doué pour les au-revoir qui se définissent par une éternité attristante. Tu laisses en suspend les relations, tu les laisses, comme ça, inactives et languissantes. « Désolé. » que tu entends, murmure honteux, étouffé. Tu te retournes alors, observant d'un œil insensible l'individu qui chevauche sa propre bécane. Tu hausses les épaules, ne voulant montrer ce que tu ressens réellement. Lui, il est ton ami, depuis la nuit des temps. Lui et toi, vous vous êtes promis d'être toujours là l'un pour l'autre, peu importe quand, peu importe quoi, les circonstances n'étant là qu'un facteur plus ou moins aggravant. « Pas la peine de t'excuser. » que tu finis par dire, le sourire fendant ton visage blafard. Lui, il s'est mit dans la merde. Jusqu'au cou. Dealer, junkie, trafic, tu ne sais pas vraiment de quoi il s'agit, simplement qu'il est bon d'avoir le moins de personne à tes côtés si tu souhaites l'épauler. Tu jettes un dernier regard à la fenêtre par laquelle tu as maintes et maintes fois été émerveillé par la vue qu'elle peut offrir. Tu fronces les sourcils et déglutis en voyant l'ombre qui s'en approche. Un cliquetis qui te fait serrer la mâchoire, elle s'enfonce dans l'embrasure, le visage fatigué, les cheveux qui suivent les courbures de son corps. Elle a cette expression, effarouchée, anxieuse. Tu la vois, les lippes qui se meuvent et tu reconnais là ton prénom articulé. Un sourire, juste un dernier, le grondement de la moto que tu fais résonner avant de t'en aller, sans te retourner.


Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

✧ échec et mat
PROFIL
♡ avatar : mark yi en tuan
♡ messages : 149
♡ âge : 20
♡ occupations : dealer ☽ prostitué
♡ côté coeur : petite chose fragile aux milles couleurs, trop ternes et froides
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons   Mer 17 Aoû - 21:20

coucou toi ...
MOI JE DIS RYU DE SUITE TAVU MDR
courage pour ta décision
courage pour ta fiche et si tu as besoins de quoi que se soit d'autre n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

호랑이 ✧ à feu et à sang
PROFIL
♡ avatar : ryu jun yeol.
♡ messages : 271
♡ occupations : coursier, livreur de tout et n'importe quoi, du bénin au peu commun, jusqu'à l'illégal.
♡ côté coeur : néant fissuré.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons   Mer 17 Aoû - 21:24

Bon du coup, ce sera Ryu sur lequel je vais jeter mon dévolu. Si c'est possible de me le réserver le temps de la fiche... Et je te remercie pour l'aide, ainsi que l'accueil.
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

✧ échec et mat
PROFIL
♡ avatar : mark yi en tuan
♡ messages : 149
♡ âge : 20
♡ occupations : dealer ☽ prostitué
♡ côté coeur : petite chose fragile aux milles couleurs, trop ternes et froides
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons   Mer 17 Aoû - 21:25

OOOOOOMG, RYU JE avec plaisir omg, n'hésite pas si besoins est
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

호랑이 ✧ à feu et à sang
PROFIL
♡ avatar : ryu jun yeol.
♡ messages : 271
♡ occupations : coursier, livreur de tout et n'importe quoi, du bénin au peu commun, jusqu'à l'illégal.
♡ côté coeur : néant fissuré.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons   Mer 17 Aoû - 21:26

Ça prend déjà des poses d'allumeuses pour m'amadouer, t'as cru que j'étais un dude facile ou quoé
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

✧ échec et mat
PROFIL
♡ avatar : mark yi en tuan
♡ messages : 149
♡ âge : 20
♡ occupations : dealer ☽ prostitué
♡ côté coeur : petite chose fragile aux milles couleurs, trop ternes et froides
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons   Mer 17 Aoû - 21:28

j'ai espéré en ft garde moi un lien quand même stp merci bisous
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

호랑이 ✧ à feu et à sang
PROFIL
♡ avatar : ryu jun yeol.
♡ messages : 271
♡ occupations : coursier, livreur de tout et n'importe quoi, du bénin au peu commun, jusqu'à l'illégal.
♡ côté coeur : néant fissuré.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons   Mer 17 Aoû - 21:29

Je te fais une place au chaud dans mes liens, askip je te donne même un bon petit lit douillet si t'es sage
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

새 ✧ un jour ailleurs
PROFIL
♡ avatar : yoshida sayo.
♡ messages : 480
♡ occupations : embrase ses traits de ton charbon abusé, recourbe ses seins et ses hanches, récolte l'iridescence de son regard, raccroche les étoiles à sa figure fatiguée...réclame la liqueur, salvatrice de tes maux, à son oreille indifférente.
♡ côté coeur : hantée, possédée par l'amour même de l'amour...et elle court, se jette, dans les bras de tous ceux qui sont capables d’essouffler le vent de ses poumons.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons   Mer 17 Aoû - 21:37

ton avatar il est magnifique et inspirant, ça me donne envie de lire ta fiche !!!

Bienvenue par ici, merci de te lancer dans l'aventure et si jamais tu as une question, n'hésites pas le staff est là pour toi
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar

호랑이 ✧ à feu et à sang
PROFIL
♡ avatar : ryu jun yeol.
♡ messages : 271
♡ occupations : coursier, livreur de tout et n'importe quoi, du bénin au peu commun, jusqu'à l'illégal.
♡ côté coeur : néant fissuré.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons   Mer 17 Aoû - 21:39

Lis autant que tu veux ma p'tite, c'est vide comme jamais pour l'instant Mais j'ai déjà des idées en tête, tout ça, j'espère que tu vas aimer Merci pour l'accueil
Revenir en haut Aller en bas
shout out to


Contenu sponsorisé
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons   

Revenir en haut Aller en bas
 

quel coeur, qu'elle a dit en tournant les talons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Haïti, est-elle prête pour le départ de la MINUSTAH?
» 03.Au sein de chaque monstre se cache un coeur
» Tatoue moi sur ton coeur [TERMINE]
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Yiko, coeur glacé pour sang froid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SΞOULITES  ::  :: photographs :: les validés-