pensez à venir réserver vos avatars dans le bottin, car ils ne vous
sont pas réservés à l'inscription. rappel : les réservations ne durent que 4 jours.
merci de favoriser les amsaseum et les horangi

Partagez | 
 

 Explosion showcase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shout out to

avatar

새 ✧ un jour ailleurs
PROFIL
♡ avatar : Yuuki (ex.lycaon).
♡ messages : 54
♡ âge : 27
♡ occupations : Employé au Belphegor, chanteur, voyant, peut-être un peu voleur sur les bords.
♡ côté coeur : Catin qui vagabonde où bon lui semble, en-dehors des courbes féminines.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Explosion showcase   Dim 18 Sep - 22:35

explosion showcase
Rei & Asuka

"it's my first day, boss."



BELPHEGOR ► Comme cela lui prenait parfois – souvent –, Asuka avait coupé ses cheveux. Ils les avaient également teints en blonds. Est-ce que cela ravirait tout autant son nouveau patron que sa longue et soyeuse chevelure rosée de son entretien ? C’était en cela que le jeune Kang pouvait se montrer surprenant. Il arborait un look, puis, une fois qu’il s’en était lassé, il changeait pour en trouver un autre plus approprié à ses humeurs du moment. Et en ce moment, son humeur dominante était la malice, l’espièglerie, la curiosité. Il n’avait eu de cesse de songer à cet homme serpent qui l’avait embauché dans son fantastique bar. Que s’était-il réellement passé, là-bas, durant l’instant où Asuka avait franchi la porte et celui où il l’avait repassée ? Des regards, des paroles... Tout ça pourtant si bref et si... si insatisfaisant. Cette fois-ci, Asuka se promettait d’être satisfait lorsqu’il quitterait le lieu.
Au cours de ces derniers jours, Asuka les avait vus dérouler plutôt rapidement. Il avait abandonné son précédent poste, ou plutôt « disparu sans laisser de traces ». Il avait eu des échos, dans le quartier, de sa démission prématurée qu’on ne comprenait pas plus que son comportement. Mais il avait toujours agi de cette manière depuis qu’il était arrivé en Corée, et ce mode de vie lui convenait à merveilles. Il avait l’impression de toucher du doigt ce qu’il cherchait depuis trop longtemps. Sauf que prononcer le simple mot de « liberté » l’aurait mis en une transe incroyable. Éternel insatisfait de cette vie monotone qu’on lui avait proposé dès la naissance, il tentait de faire de son mieux pour combler ce vide en lui. Cependant, il se demandait des fois s’il y parviendrait. Avec le Belphégor, ses espoirs semblaient avoir repris du vivant.
Pas de rouge à lèvres ce soir-là pour se représenter devant Mama, mais juste du noir pour encadrer ses yeux mesquins. Au niveau de ses vêtements, il avait joué la touche de la sobriété, presque de l’enfant timide qui sommeillait au fond de son âme. Un legging noir moulait ses fines jambes et fesses, un long tee-shirt noir ainsi qu’une veste fluide de la même couleur complétait l’ensemble. Bien sûr, ses bottes étaient également noires – et usées, pour ainsi dire qu’elles étaient celles qu’il avait emporté du Japon et qu’il préférait. Dans son sac, en revanche, il avait enfoui une tenue moins sage, moins habillée aussi, pour la représentation qu’il allait livrer sur scène d’ici quelques heures. Ce fut un fin sourire déposé sur ses lèvres à l’arrière d’une cigarette qu’il quittait son appartement pour rejoindre le bar dans lequel il exercerait à partir de ce jour.

Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine plus il approchait de ce lieu mystérieux. Le lieu, ou bien le patron ? À cette pensée, Asuka ralentit légèrement pour terminer sa barrette de nicotine avant de pénétrer une nouvelle fois dans l’établissement. Il avait toujours été plus ou moins sentimental, ou plus simplement, sensible, mais cette fois-ci, il ne voulait pas s’autoriser à l’être. Il choisit de se montrer plus aventureux et joueur que jamais. Après tout, n’était-ce pas pour cela que le dénommé Mama l’avait embauché ?

Unique.
Excentrique.
Pourtant, il était bien le contraire. Il n’était qu’un enfant passe-partout, balloté dans son enfance et dans son adolescence, dernier d’une fratrie de quatre enfants. Il ne s’était jamais plaint, parce qu’il ne connaissait que ça. Que cette ambiance à la fois chaleureuse et si détestable. La vie n’était simple pour personne, se révélait être un Enfer pour certaines autres.
Alors, il y avait eu le chant. Cela l’avait beaucoup aidé, et aujourd’hui encore. Il chantait pour raconter ce qu’il pensait de telle ou telle chose, pour dévoiler ses envies, ses désirs, ses besoins, pour apprendre aux autres qu’il y avait la possibilité de ne jamais se trouver seul. Il chantait, et c’était sur scène qu’il montrait définitivement la plus belle partie de lui-même. Si son grand-frère avait pu le voir, rien ne se serait jamais déroulé comme le tournant que cela avait pris.

Il écrasa sa cigarette sous sa chaussure, poussa la porte de l’antre du Belphégor. Le même frisson qui l’avait parcouru la première fois vint le surprendre. Ce fut avec la même aisance, cette aisance finalement retrouvée grâce à cet endroit, qu’Asuka rejoignit les lumières tamisées de la salle. Il se demandait sur le programme que lui avait concocté son patron, jusqu’à ce que celui-ci décide de se montrer.

« Mama, êtes-vous là ? Je suis arrivé. »

L’ambiance le comblait d’ores et déjà tandis qu’il rehaussait son sac sur son épaule. Comme il n’obtint pas de réponse immédiate, il partit s’asseoir sur le rebord de la scène, ayant hâte de fouler encore une fois ces planches de bois qui paraissaient l’appeler en secret.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
 

Explosion showcase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'explosion demographique, une bombe a retardement
» { Explosion de sentiments - - - PV
» La sortie de panty explosion
» Explosion d'une météorite en Russie : un millier de blessés
» Seule l'explosion intérieure permet de briller. // ft. Willow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SΞOULITES  ::  :: Autres quartiers-