pensez à venir réserver vos avatars dans le bottin, car ils ne vous
sont pas réservés à l'inscription. rappel : les réservations ne durent que 4 jours.
merci de favoriser les amsaseum et les horangi

Partagez | 
 

 upset desire ✧ jaesher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shout out to

avatar

✧ échec et mat
PROFIL
♡ avatar : agust d-ick
♡ messages : 66
♡ âge : 26
♡ occupations : bagman, l'instable.
♡ côté coeur : connard, c'tout.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: upset desire ✧ jaesher   Jeu 8 Sep - 2:01

✧ upset desire.
des rire cons secouent sa gorge, ses pieds caressent sans réel contrôle le sol faisandé. son corps n'est qu'une rustre masse, assommé par les nombreux pétards savourés plus tôt dans la soirée. jaehwa rentre chez lui, l'état minable dans lequel il est étant perceptible à l'autre bout du quartier. ses fringues en braque, ses cheveux désordonnés, il a présentement l'allure d'un fauché des rues. l'obscurité domine le quartier animé de gangnam, toutefois quelque peu illuminé par de légers rayons lunaires. les derniers vestiges de sa nuit sillonnent encore son esprit, expliquant ainsi les sourires si vite effacés qui s'échappent sur son visage. après avoir effectué son job de semi-malfrat, consistant à transporter l'argent sale d'un client à un autre -tout en récupérant sa part à la fin, jaehwa a rejoint dans la nuitée de séoul, -les poches pleines, le seul qu'il considère à ce jour comme un frère, jaewoo. l'unique être qui lui apporté ce que certains appellent lueurs d'espoir dans ses jours les plus sombres. ces jours sombres, ceux pendant lesquels il a erré plusieurs années dehors, sans toit ni attaches, causé par son lamentable échec dans sa tentative vers un allé simple au paradis, ou l'enfer peut-être. une envie de balancer un putain d'adieu à sa vie, après cette pression mentale et invivable qu'ont exercé ses foutus géniteurs sur son esprit, -si jeune l'époque. et c'est avec jaewoo, à l'existence tout aussi brisée, qu'il a réussi à retrouver un soupçon de lumière. que jaehwa a pu se reconstruire en quelques sortes, bien que certains morceaux de sa personne persistent inévitablement à rester fêler.

ils ont donc passé la soirée ensemble, à s'égarer sans vrai but dans les différents quartiers, à raconter leurs conneries, se donner de faux bons conseils, et à se foutre de la gueule de l'un et l'autre, tout en fumant et buvant ces substances si nocives pour leurs corps sur le long temps, mais pourtant si bonnes à prendre sur le moment. mais c'est après ces quelques heures à musarder tous les deux que les effets de la défonce ont doucement fini par se dissiper, que la réalité l'a vite rattrapé aussi cliché que ça puisse s'écouter. une réalité qui est venue l'emmerder par le vibreur incessant de son smartphone. jaewha a donc embarqué ce dernier entre ses doigts, non sans être aveuglé par la salope de lumière de son écran : 17 appels manqués, 22 sms reçus. et putain. il a pu à moitié lire qu'une merde est arrivée au gosse et en voyant l'auteur de ces messages, jaehwa a senti que ça allait s'annoncer salé pour lui : asher. ce mec trois en un, qui lui sert de baby-sitter, mais aussi de colocataire et bientôt de futur amant, bien que le concerné n'en soit pas au courant. une boule de feu, peu contrôlable, mais étrangement attachante et surtout foutrement sexy, -oh que oui, putain de sexy. parce que oui, jaehwa a eu la surprise d'apprendre il y a cinq mois de cela, que ses coucheries continuelles ont été punies par la pire des tortures : un gosse sur son palier. et entre son aversion pour les enfants et son éducation qui l'a mené droit vers la tentative de suicide, jaehwa ne donnait pas plus de sept jours au bambin s'il n'embauchait pas quelqu'un. alors quand il a reçu l'appel d'asher et a vu la bombe humaine en chaire, c'est sans la moindre hésitation qu'il a lui passé la seconde clé de son appartement.

sortant de ses diverse songes et revenant à l'instant présent, jaehwa distingue à présent son immeuble des yeux. le corps légèrement moins engourdi que précédemment, mais l'esprit encore à moitié assommé, il pousse la porte d'entrée avant de s'engouffrer rapidement dans l’ascenseur. jae essaie de se redonner bonne contenance devant le miroir de la cabine en passant une main dans ses cheveux et en soufflant un bon coup, mais son reflet ses cernes, son teint encore plus cadavérique que d'ordinaire et ses pupilles dilatées ne l'aident en rien. fais chier. quand il l'entend la sonnerie lui indiquant qu'il est arrivé à son étage, jaehwa attrape le trousseau de son appart dans sa poche, non sans une pointe de tension dans la poitrine. clairement, en cet instant, il a tout sauf envie de se prendre la tête mais le garçon n'est pas con ; il sait parfaitement qu'avec asher c'est juste inévitable. à peine a-t-il enfoncé la clé dans la serrure et entre-ouvert la porte, que jae entend déjà la voix déchaînée de son baby-sitter. il est 2 heures du matin, le braillard ainsi que les voisins dorment déjà tous probablement, mais visiblement, le dieu vivant dans son appartement en a absolument rien à foutre. armé sur son visage de son fidèle air "j'en ai rien à foutre de ce que tu racontes", jaehwa traverse le salon pour s'allonger lourdement sur le canapé sans regarder une seule fois son colocataire. il se dit qu'il prendrait sûrement ça pour de l'impertinence ou quelque chose dans le genre. asher n'a de cesse de lui aboyer dessus à propos de son comportement irresponsable avec son fils et jae le laisse finir sans rien dire, se disant qu'après avoir relâché toute sa contrariété peut-être qu'il sera un peu calmé. ça ne sert à rien d'hausser le ton avec lui, il continuerait de crier toujours plus fort. voyant qu'asher semble avoir terminé, jaehwa ouvre enfin la bouche pour répondre d'un ton fatigué et ennuyé, quelques mots qui risquent probablement d’envenimer davantage la situation. « ok, ok, s'il te plait asher, baisse d'un ton. déjà que j'ai mal au crane, t'arranges rien là. » pour appuyer ses mots, jaehwa se masse le front. « c'est bon, je suis désolé, j'ai pas senti mon téléphone vibrer. » mensonge, il avait entendu vibrer de nombreuses fois mais il avait juste pas pris la peine de regarder qui le dérangeait. « c'est la dernière fois que je sors faire le con avec jaewoo après le travail. promis, j'arrête et dés demain je rentre directement à l'appart pour m'occuper de yoonie dés que j'ai fini de bosser. » jaehwa a déjà dit ça la dernière et encore l'avant dernière fois, mais il espère pour le coup que asher ne s'en souvient pas. le garçon l'espère vraiment car il ne sait absolument pas comment il va gérer la colère de son baby-sitter s'il se remet à hurler juste après. d'ailleurs, en jetant finalement un coup d’œil à ce dernier, jae doit avouer qu'asher est encore plus séduisant quand il est énervé, damn.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

upset desire ✧ jaesher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SΞOULITES  ::  :: Gangnam :: Habitations-