pensez à venir réserver vos avatars dans le bottin, car ils ne vous
sont pas réservés à l'inscription. rappel : les réservations ne durent que 4 jours.
merci de favoriser les amsaseum et les horangi

Partagez
 

 still (nao)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shout out to

Kang Nova

새 ✧ un jour ailleurs
PROFIL
♡ avatar : jung hot yeon.
♡ messages : 88
♡ occupations : cyber fantasme du genre humain la nuit, jeune bibliothécaire un peu rêveuse le jour. et puis enfant absente le reste du temps.
♡ côté coeur : cœur fatigué de battre qui s'ennuie de reira et de son innocence, qui se serre de revoir nao, qui s'offre trop souvent aux inconnus croisés dans la rue pour parfois seulement une nuit.
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: still (nao)   still (nao) Tumblr_lm6ovviidy1qfoi4tVen 26 Aoû - 21:22

still
novao
♡♡♡     Elle a le dos qui s’appuie contre le mur, qui fait racler son blouson de cuir contre la pierre abîmée. Et elle fume, le regard qui se perd sur les silhouettes séoulites qui vont et qui viennent, qui se lève parfois vers le ciel trop bleu pour elle. Parce qu’elle aime quand il est gris, Nova, quand il a l’air triste. Elle crache la fumée destructrice, espère secrètement qu’un jour ses poumons crameront. Elle sait pas quoi faire, elle s’ennuie Nova. C’est pas son jour à la bibliothèque, c’est celui de l’autre fille, une petite brune à lunettes à qui elle sourit faussement pour avoir l’air aimable. Mais au fond elle la supporte pas, cette gamine. Elle et puis son rire de baleine qui lui vrille les tympans méchamment. Elle lui sourit mais tout ce qu’elle veut c’est lui faire bouffer ses culs de bouteille sans qu’elle ait à les toucher avec ses dents. Elle sait pas trop pourquoi elle lui en veut comme ça ; peut-être bien parce qu’elle, elle a le contrôle sur sa vie, qu’elle réussi. Elle fait des belles études, la brunette. Elle voudrait être avocate ; procureur un jour. Elle est pas bête, juste un peu trop envahissante. Comme une mouche. Une grosse mouche. Et dès qu’elle la voit, Nova, cette gamine avec deux têtes de moins qu’elle, elle se dit que c’est con d’avoir jamais essayé de reprendre la main sur son foutu quotidien. Mais c’est trop tard maintenant ; elle a plus qu’à faire avec ce qu’elle a. Mais, tu sais, plus le temps passe et plus Nova elle arrive à se satisfaire de son emploi de bibliothécaire rêveuse et de cyber babe. On lui a déjà dit que c’était comme mener une double vie. Et Nova ça la fait rire ; elle a pas besoin d’en avoir une autre à gérer. Elle ferme les yeux en expirant le tabac et sa tête tombe un peu contre le mur derrière elle. « Tu vas pas bien, Nono ? », qu’on lui dit. Et elle se redresse pas Nova, elle tourne juste son visage vers la voix qu’a osé la surnommer comme ça. « M’appelle pas comme ça. », elle répond, absente. ‘Y a que les filles qu’ont le droit de l’appeler Nono. Et elle a pas envie de répondre à sa question alors elle se tait et tire une dernière fois sur sa cigarette qu’elle jette au sol avant de l’écraser. « T’as du travail, non ? Alors vas-y. » Et elle fourre ses mains un peu froides dans les poches de sa veste et disparaît au milieu de la foule.

La silhouette fine de Nova passe les portes du hall de l’immeuble et elle salue le concierge sans trop le regarder, habituée à son visage fripé. Alors elle n’esquisse qu’un sourire minuscule et agite sa main d’un air las, pressée de remonter chez elle. Elle soupire bruyamment en voyant que l’ascenseur n’a toujours pas été réparé. « Sérieusement… je vis au cinquième moi. », elle marmonne, jure ensuite quand elle commence à monter les escaliers qu’elle pense vite sans fin. Mais finalement elle finit par atteindre son étage et, un bras au bout duquel pend un sac en plastique rempli de courses, elle fouille ses poches à la recherche de ses clefs, la tête baissée. Et ce n’est que quand elle relève le nez (et qu’elle laisse un cri de victoire lui échapper) qu’elle remarque la présence d’une jeune femme dos à elle qui s’impatiente de plus en plus en frappant à la porte. Elle fronce les sourcils, Nova, plisse les yeux. Et ce dos, cette cascade de cheveux noirs, elle les reconnaîtrait entre mille. Son souffle se coupe presque ; elle a l’impression de ne plus savoir comment respirer. Le sac tombe ; les boîtes de conserve font un bruit pas possible et ça lui fait mal au crâne. « N… Nao… ? », elle arrive à articuler. Et ce n’est qu’un murmure, une demande à peine soufflée. Elle se demande si c’est vrai, si elle rêve pas. Elle se pince, même. Elle bouge pas, Nova, ou à peine depuis que le visage poupin s’est tourné vers elle. Et quand son regard stellaire croise celui cosmique de la nippone, Nova elle ramasse son sac précipitamment et tourne la clef dans la serrure d’un geste nerveux. Et peut-être agacé, brutal. « Qu’est-ce que tu fais là ? Depuis quand t'es sur Séoul ? Et comment t'a eu mon adresse ? » Et elle aimerait avoir l’air neutre, elle peut pas s’empêcher de prendre un ton agressif et de poser mille et une question. Nao c’était la dernière personne qu’elle voulait voir. Elle croit. Et elle voudrait lui claquer la porte au nez, ne pas la laisser parler, mais elle trace juste jusqu’à sa cuisine pour y ranger ses achats, les mains tremblantes et la gorge sèche.






electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

Izumi Nao

새 ✧ un jour ailleurs
PROFIL
♡ avatar : seon hwang
♡ messages : 29
♡ occupations : artiste
♡ côté coeur : difficile à dire
RPG
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: still (nao)   still (nao) Tumblr_lm6ovviidy1qfoi4tVen 26 Aoû - 23:28

ft. Nova

Still
Un ciel bleu, un ciel d’un bleu sans équivoque, sans changement, sans de particulier. Un bleu que les gens qualifieraient certainement de ‘beau’ mais que je qualifierais de triste. Non pas qu’il m’inspire de la tristesse, loin de là, il n’inspire justement rien à part de la plénitude. Mais comment peindre la plénitude ? Par un ciel bleu ? Tout ceci n’est rien et n’inspire en rien. Je soupire donc baissant les yeux sur la route en face de moi. J’aurais bien aimé peindre en rentrant mais il me semble que ce sera difficile vu le manque d’inspiration. Je traverse la route, marchant de façon nonchalante, le temps défilant à la même allure millimétrée. Je continue de marcher tranquillement atteignant presque mon humble demeure. Mais avant de me pouvoir me réjouir d’être chez moi, j'aperçois une silhouette familière : il ne s’agit pas de Nova certes, mais de sa meilleure amie, Yoshi. Je l’avais tant vue lorsque j'étais avec Nova, je ne pouvais pas ne pas la reconnaître ou ne pas aller la saluer. Je m’en voyais presque obligée. Alors je suis allée la voir, lui parler et par la même occasion, prendre des nouvelles de Nova. C’est là, à cet instant précis, que j’ai appris que Nova était en ville. Elle vivait ici, à Séoul, depuis longtemps apparement. Peut-être même qu’elle est arrivée en même temps que moi en ville. Mais ça je ne le sais pas. Yoshi ne va pas tout me dire en détails. Je me demande même ce qu’elle sait de notre rupture avec Nova. Peut-être qu’elle ne souhaite pas en parler et qu’elle estime que c’est notre histoire. Ou bien elle se retient de ne pas me foutre son poing dans la figure. Dans tous les cas, la réponse à cette futile question m’intéresse peu. La seule chose qui reste dans mon esprit à la fin de notre entretien est Nova. Elle est là, sous le même ciel bleu que moi. Le même bleu sans éclat distinctif, sans rien de particulier. Il avait maintenant une particularité. Il marquait un jour dans mon esprit.

Une fois que Yoshi était partie et avait repris sa route, je restai un moment à songer à ce que je pouvais faire. L’instant ne dura pas longtemps. J’avais l’adresse de Nova et mes pieds me dirigeaient à elle sans que je ne puisse rien faire. Je ne savais pas pourquoi j’y allais, ni même ce que je ferai ne fois là-bas, mais je continue de marcher. J’arrive rapidement au bâtiment, stoppant à peine quelques secondes devant mais l’adrénaline me pousse à continuer. J’escalade les escaliers lorsque je vois que l'ascenseur ne fonctionne pas. Il semble que l’adrénaline coule à flot et qu’elle ne me laissera pas tant que je n’aurai pas vu Nova. Alors une fois arrivée devant sa porte, bien qu’essouflée, je toque à la porte déjà de manière assez forte. Et n’entendant rien, je continue à frapper sur cette pauvre porte, de plus en plus fort. Je veux qu’elle sorte, je veux la voir. Je ne sais toujours pas pourquoi mais je me sens presque énervée alors je continue de frapper contre cette porte qui ne m’a pourtant rien fait, jusqu'au moment où je l’entends derrière moi. Je ne l’ai pas tout de suite entendue, je n’ai pris conscience de sa présence qu’au moment où elle a fait tomber son sac de courses au sol. Un sac rempli de conserves qui firent un bruit assourdissant en tombant, me faisant sursauter légèrement par la même occasion. C’est là que j’ai rencontré son regard et si mon cerveau n’était pas déjà vide de toute parole, il le serait certainement en cet instant. Je la regarde ainsi ouvrir la porte et entrer rapidement, sans rien faire mis à part la suivre sans but précis en tête. Je prends seulement la peine de fermer la porte derrière moi, comme un signe de mon cerveau pour me dire qu’il n’avait pas totalement disparu. Arrivant à la cuisine, je finis par réussir à parler et lui réponds donc.

“Je… Je suis à Séoul depuis 4 ans. J’ai su que tu vivais aussi à ici aujourd’hui, c’est Yoshi qui me l’a dit.”

Je ne savais que dire de plus, j’ai répondu en tout franchise mais qu’est-ce que je pouvais dire de plus ? Je ne savais même pas pourquoi j’étais là. Mais maintenant elle était là, en face de moi, à portée de main et pourtant si loin, presque encore plus loins que lorsque je ne savais pas qu’elle était là. Alors je la regarde et je dis la première chose qui me vient à l’esprit, avant de la regarder bêtement en attendant une réponse. “Sinon, ça va ?” Oui, je sais, plus gauche que ça, c’est hors de l’écran.
Revenir en haut Aller en bas
 

still (nao)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SΞOULITES  ::  :: Jongno :: Habitations-